Sunday 26th of June 2016

logo

Yves Philippe de FRANCQUEVILLE

 

Un chercheur attentif au sens de la vie

 


Tous les domaines d'études sont ouverts afin d'aspirer à une meilleure compréhension des mécanismes humains.

Oui, d’où venons-nous, qui sommes-nous et où allons-nous, pauvres mortels sur cette petite planète que nous nommons la Terre ?

Au plus loin que notre mémoire nous en permet le regard, à travers les lectures des textes anciens et la recherche des vestiges des civilisations passées, l’homme semble être en perpétuelle guerre contre lui-même, contre l’autre, contre la nature…

Des dieux sont inventés, les légendes suivent (merci à Roger LELOUP) et les massacres se poursuivent.

L’homme peut-il évoluer ?

Depuis l'époque de "la guerre du feu" à la destruction des Buddhas géants d’Afghanistan, quels progrès avons-nous pu percevoir quant aux rapports des hommes et des peuples entre eux ?

Les valeurs — qui nous différencient peut-être de l'état animal — peuvent-elles être universelles ou devons-nous tenter en vain de faire cohabiter une suite de morales et règles religieuses ou politiques si opposées ?

Philosophe et théologien de formation, Yves Philippe de FRANCQUEVILLE s’est spécialisé en sexologie ainsi que dans l'étude des relations humaines horizontales et verticales (fratries, couples & parents/enfants) Comment vivre sa propre identité au sein de la société… Être dans le monde sans se trouver prisonnier du monde.

C’est un travail sans fin — commencé il y a plus de 25 ans — avec une méthode analytique qui ajoute à la quête de l'harmonie du corps et de l'esprit, celle du cœur. Nous pourrions nommer cela : la PHILANALYSE, qui se définirait comme "l'analyse de l'amour humain". Un regard nouveau, en lien notamment avec des lectures critiques et constructives sur PLATON, SCHELLING, KINSEY… et aussi Michel FOUCAULT.

Illustration du poème lumière, (acrylique sur papier)

par Franck PASQUALINI.

Les recherches qui construisent Yves Philippe de FRANCQUEVILLE — ajoutées à une longue analyse freudienne — s’orientent principalement sur les mécanismes de peurs qui freinent l'évolution de l'homme. Trois axes principaux sont retenus :


- La philosophie : à la quête d’un sens de la vie de l'homme, individu mortel qui a pris naissance… inquiet d'un passé oublié et face à sa peur de la mort. Peut-être un moyen de comprendre la liberté ?


- La théologie : pour mieux saisir les attitudes de chacun face aux différents mécanismes hiérarchiques… devant la peur de décider par soi-même, terrifié par l'inconnu de demain. Espérer se libérer de ce besoin réducteur d'une autorité sécuritaire.


- La sexologie : afin de comprendre et de développer une capacité à la rencontre… au-delà des instincts reproducteurs où guerriers… en gérant l'instant présent.  La peur de soi — comme celle de l'autre — limite le désir d'aimer.

 

Le projet est de partager des découvertes.

L’histoire de l'humanité, bien au-delà des textes "faisant autorité", les études de nombreuses généalogies (qui étaient, semble-t-il, nos ancêtres dans leur singularité ?) et l'écoute sincère au quotidien des femmes et des hommes nous invitent aux rencontres. Elles semblent plus vraies, grâce à l'étude des mécanismes non-aristotéliciens (peut-on fonctionner autrement que sur un système binaire défini par les notions de "bien" et de "mal" ?) et bien entendu la sémantique générale, expliquée par Alfred KORZYBSKI (comment trouver le mot qui se rapproche le plus de l'idée ?) et l'axiologie, nouvellement rappelée par Cyril ARNAUD (est-il concevable de vivre sereinement avec des valeurs libérées des morales politiques et religieuses ?).

Tout est important pour qu’à travers un « faire mémoire » il soit possible de trouver des pistes afin d’espérer voir l’humain poindre de sa nature dite animale…

Marguerite YOURCENAR osait écrire que "peu de bipèdes depuis Adam ont mérité le nom d'homme".

La "pluripossibilité", préférée au binaire ouvre à l'humain de nouvelles perspectives.


Ce site s'ouvre donc aux passionnés et curieux de tout, toujours en recherche… pour celles et ceux qui ne seront jamais satisfaits d’une réponse fermée où la "vérité" se voudrait réductrice… La raison d’être de cet espace — en lui-même une zone autonome temporaire pour citer Hakim BEY — est d’inviter le lecteur à apprendre toujours plus… en liberté, sans pour autant devoir systématiquement tout comprendre !


Yves Philippe de FRANCQUEVILLE présente petit à petit sur ce site quelques éléments d’écriture jaillis à partir de ses recherches. C'est très délicat de proposer des textes qui ne donnent pas de réponses mais qui ouvrent davantage à la question. Merci d’être attentif au fait que toutes les œuvres présentées en téléchargements gratuits sont en évolution depuis plus de vingt années et devraient bien entendu progresser encore. Vous avez juste à cliquer dans "menu principal" pour apprécier…

Vous trouverez dans ce site les trois premiers tomes du cycle de L’Austrel, théâtre philosophique d’anticipation. L’auteur y laisse les acteurs perdre le sens de la vie sur une scène où chacun pense avoir trouvé la vérité… Le dernier opus, la mort de l’Archyeur n'y est pas dans ces versions de 2010, n'étant pas achevé alors.


Les Contes de Moelle rassemblent quelques nouvelles sur la relativité de nos certitudes et sur la difficile classification des notions de "bien" et de "mal"… ainsi que des contes enrichissant le Cycle de l'Austrel en version 2010

À lire en ligne ou à commander en quelques clics, la version livre papier ou pdf… en édition 2013, enrichie de l'Offryde et du Testament d'Érik, l'Archyeur de la Cité…


Les petites réflexions concrètes sur l’inexistence de l’être humain sont une suite de propos libérés sur notre très longue route qui nous éloigne par la connaissance de l’état d'animalité… afin de devenir et vivre ce que nous pensons être…


Solitude étrangère vous livre une soixantaine de poèmes écrits au plus fort d’un travail analytique ; ces vers sont — depuis plus de quinze ans — ciselés sans fin, pour que l’idée soit le moins possible trahie par le mot en rappelant l'œuvre d'Alfred KORZYBSKI… Un grand nombre de ces poèmes ont été visités et révélés en tableaux (les premiers présentés aux lecteurs sous des "quatre pages" rassemblées en un livret d’art, enrichi d'œuvres originales réalisées par Franck PASQUALINI) et d’autres prennent vie en musique pour construire un livret d’opéra (Emma, Comme une abeille hors de sa ruche…)

Illustration du poème l'envol sous forme d'un collage par Franck PASQUALINI


Beaucoup d’autres textes sont en attente de publication car insuffisamment achevés pour que l’auteur se sente prêt à les éditer. Ils seront sur le site tantôt ou tantard

Impatients ? Vous pouvez les découvrir — notamment les petites notes philosophiques, littéraires ou autres de la première liasse — en devenir sur

— Le Blog 1 "les prémices d'une quête existentielle" avec régulièrement de nouveaux articles philosophiques, littéraires ou historiques, ainsi que des poèmes et des réflexions… où toute réaction constructive est la bienvenue…

Il faut parfois du temps pour assimiler, du temps pour trier, transformer, jeter et garder les informations.

Une nouveauté à ne pas négliger aussi : l'ouverture d'un nouveau site "mémoires d'un vivant" où l'on peut découvrir, acte par acte l'histoire d'une vie, avec ses épreuves et ses joies…

Enfin, un nouveau site "portail" vient encore d'être créé :


écrits par Yves Philippe de Francqueville,

Où vous pourez lire en ligne — sans être obligé de télécharger — ses romans , nouvelles et autres pièces de théâtre.

Allez vite découvrir sa dernière œuvre mise en ligne :

du silence au mensonge

Un roman initiatique, et accessible en livre version papier ou pdf, par quelques clics…


Et enfin, l'édition fin 2012 :

Les 3 premiers volumes du Cycle de l'Austrel :

Souvenir d'un Amour,


Notre Sauveur

et

Comme une abeille hors de sa ruche,

à acheter en ligne ou a télécharger par un simple clic…


Et le quatrième et dernier volume du Cycle,  accessible dans sa première édition 2013 :

La mort de l'Archyeur,

en ligne et enfin édité !


 

L’espace de travail proposé par Yves Philippe de FRANCQUEVILLE s’oriente de plus en plus vers ceux qu’il nomme les I.H.N., les Individus Hors Normalités, personnes que la société ne comprend pas toujours et rejette ou tente souvent de condamner… Ces êtres de caractère, différents, se retrouvent malheureusement blessés voir blessants dans un monde aristotélicien — voire parfois monolithique — qui n’est pas adapté à leur mode de réflexion et de fonctionnement…

D'autres blogs pour d'autres découvertes :


— Le Blog 2 :

"l'autre règle du jeu Diplomacy ou Diplomatie", avec des exemples illustrés…


— Le Blog 3 :

"Quelques propos sans gravité", pour un espace de communications plus orienté vers les coups de gueule…


— Le Blog 4

"Un autre regard sur la sexualité", pour une approche plus humaine de la relation amoureuse, en regard direct avec la philanalyse.


Les écrits de NIETZSCHE nous entraînent dans le désespoir ou la colère du nihilisme si nous nous arrêtons au principe du néant comme fin. Peut-être est-ce juste un commencement ? SCHELLING y vit la source d’un jaillissement. Chez certains individus, le sentiment d’insécurité est davantage ressenti devant une porte fermée que face à l’immensité… Les vérités rassurent certains angoissés pour quelque temps, ils se raccrochent de branches en branches : de religions en religions, d’interdits en contraintes, de pseudo-sécurisations en autres certitudes d’être heureux un jour…  Pour celles et ceux qui cheminent dans des pensées hors-normalités, cela déclenche parfois dans leurs réflexions des mécanismes incontrôlables car ils perçoivent le côté absurde de vouloir figer l’espace-temps…

Oui, tout semble relatif… Hier est trop souvent un mensonge, demain n’existe pas encore… Dire que l’arbre est en feuilles, le voir en fleurs ou en partager les fruits, c’est peut-être juste une histoire de saison… C’est toujours le même arbre ! C’est continuellement un autre arbre…


Ce site invite à souhaiter vivre l’instant en cherchant peut-être à comprendre d’où nous pourrions venir et où nous pourrions aller, en tentant de nous libérer des peurs de nos peurs !


La quête de cette philosophie se construit autour d’une règle de vie précise et évolutive :

« Ne pas s’abîmer, ne pas abîmer l’autre ; grandir à la rencontre de l’autre… et si possible, que l’autre grandisse à notre rencontre ! »


Illustration du poème Sourire, par un dessin à l'encre sur papier.

Sur ce site sont présentés des peintures, collages et dessins originaux réalisés par Franck PASQUALINI en illustrations des poèmes extraits du recueil Solitude étrangère.

 

Auteur : Yves Philippe de Francqueville


 

Animé par Joomla!. Designed by: Free Joomla Theme, web hosting. Valid XHTML and CSS.

Weboscope'>http://www.weboscope.com">Weboscope mesure d'audience, statistiques, ROI Classement'>http://www.weborama.fr">Classement des meilleurs sites et positionnement